Avec APA-DOM, découvrez tous les différents services proposés en terme d’aide à domicile.
Service 7 jours sur 7.
Tarifs Seine-et-Marne

Tarifs TTC APA-DOM Seine-et-Marne (Hors prise en charge éventuelle par un financeur)

Prestation globale - Auxiliaire de vie21,60€ par heure- Aucun frais supplémentaire10,80€ après crédit d'impôts* à hauteur de 50%
Accompagnement véhiculé21,60€ par heure- 0.60€ par kilomètre effectué
- Frais éventuels de parking
10,80€ après crédit d'impôts* à hauteur de 50%
Garde malade de jour ou de nuit21,60€ par heure- Aucun frais supplémentaire10,80€ après crédit d'impôts* à hauteur de 50%
Entretien courant de la maison. (ménage, repassage)22€ par heure- Aucun frais supplémentaire11€ après crédit d'impôts* à hauteur de 50%
Prestations effectuées entre 6h et 8h ou entre 20h et minuit (sauf nuits complètes)26€ par heure- 80€ de frais mensuels facultatifs pour les personnes souhaitant bénéficier de l'astreinte téléphonique dans ces créneaux horaires.13€ après crédit d'impôts* à hauteur de 50%
Tableau récapitulatif des tarifs pratiqués par APA-DOM pour des prestations d'aide à domicile dans la Seine-et-Marne.

Suppléments tarifaires :
+ 25% les dimanches et jours fériés
+ 50% le 25 décembre et le 1er janvier
+ 100% le 1er mai

* Crédit d’impôt sur le revenu égal à 50 % des dépenses engagées dans la limite de 12 000 € par an.

Exemple pour comprendre le calcul du crédit d’impôt :

Un couple bi-actif a recours à un organisme de services à la personne qui réalise chaque semaine au domicile du couple deux heures de prestations d’entretien de la maison sur 46 semaines par an pour un cout horaire de 21 €.
La dépense annuelle du ménage est donc de 1 932 € (2 heures * 21 € * 46 semaines).
Ce couple bi-actif peut bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % qui sera de 966 € (1 932€ * 50/100).
Cette somme sera déduite du montant de l’impôt dû. Si l’impôt dû est inférieur à l’avantage fiscal, alors le couple recevra un chèque du Trésor Public. Ce chèque sera du montant de la différence entre impôt dû et avantage fiscal.

Source : Ministère de l’économie et des finances